Collection Rex 28 Rue Marius Avril / D8 F-71110 Marcigny info@collectionrex.com www.collectionrex.com Fon 0033 3 85 25 10 71
Ouverture: 1er juin au 30 juillet Samedi et dimanche 15 – 18 h Et toujours sur rendez-vous
Collection Rex Maison d‘art Jardin de Sculptures
HartlibOtt

Hartlib Rex


Peintre et témoin 1936 - 2009


Hartlib Rex est né à Hambourg en 1936 d’un père sculpteur. Une formation classique aux Aca- démies des Beaux Arts de Karlsruhe et à Londres et des études d’histoire de l’art et d’anglais constituent le bagage intellectuel de son futur travail de peintre, auteur et collagiste. Curieux de rencontres stimulantes, il fonde en 1968 la célèbre « Galerie für Zeitgenössische Kunst » à Hambourg devenue tremplin pour nombre de ses collègues. En 1975 il s’installe en artiste près de Donaueschingen en Forêt-Noire, Allemagne, et en 1980 à Zurich en Suisse. Le mariage avec Sonia Junod le retient pendant plus de 20 ans à Zurich et s’avère très fécond en œuvres matures. Les années 1950 et 60 voient émerger des paysages et portraits déjà singulièrement affirmés.

L’histoire et l’engagement politiques occupent une place prépondérante dans la peinture et les collages des années 1970, tel un triptyque sur la guerre au Vietnam. Dès 1980 les compositions paysagèresretracent avecsensibilitéson enchantement face à la nature (Irlande, Bretagne). Les années 1980-90 voient apparaître le grand Cycle des portraits œuvrés de personnalités publiques. Hartlib Rex est un peintre sans retenue, ni dans ses contradictions, ni dans la figuration de celles-ci.

Les expositions individuelles dès 1961 dans des galeries et Musées sont nombreuses (sélection): Lübeck et Haarlem 1966, Oldenbourg 1967, Liège et Leeuwarden 1969, Bremerhaven 1970, Bremen 1971, Apeldoorn 1972, Sécession Vienne 1972, Gauting 1988, Todtmoos 1991, Blumberg 2000, Salons internationaux d’Art de Bâle, Düsseldorf, Bruxelles et Paris (FIAC) 1973-76. En artiste engagé, il participe à des expositions thématiques transnationales. En tant que membre du Groupe d’Auteurs suisses «Olten» et du PEN Club International, il publie des textes et essais sur l’art (ArtsReviewLondon,Atelier-Zeitung Cologne, Fantasmagie Bruxelles, Einspruch Zurich) et rédige quotidiennement son journal de bord.

Son voeu le plus cher se réalise en 2001. Il fait l’acquisition de la propriété destinée à devenir la «MAISON D’ART» et s’établit dans son pays d’élection, le Brionnais (France). Il meurt d’un cancer en 2009.